Journal de Bord : 27.04.2016

Mercredi 27 Avril 2016, aeroporto di Biella (LILE), 0930 Local Time


Pour une fois, le soleil est avec nous ! Bien que les restes des perturbations précédentes soient toujours visibles, nous apprécions pouvoir nous balader avec nos polos officiels et profiter un peu de la douceur italienne.20160427_101345.jpg

Ce matin, nous faisons un “saut de puce” d’une trentaine de minutes (110NM environ). Cela n’enlève rien à la complexité du vol (car nous sommes en Italie et les VFR ne sont pas bien accueillis), que Guillaume C et Stéphane ont longuement préparé la veille au soir.

20160427_105746.jpgC’est donc Guillaume C qui pilote le TB-20 pour le vol Biella (LILE) → Milano Bresso (LIMB). Vers 1100 Local Time (LT), le TB-20 quitte le sol “biellanais” et nous prenons cap à l’Est entre 500 et 1000ft (afin de rester en dehors de la Classe A de Malpensa) vers notre destination. Bien préparé, Guillaume C maîtrise parfaitement cette navigation compliquée et nous trouvons facilement notre chemin pour Milano Bresso (LIMB), sans que les contrôleurs aériens ne s’arrachent les cheveux ! Nous avons même eu la chance de passer au dessus du site de l’Exposition Universelle 2015.

20160427_111304.jpgUne fois posés, nous prenons le taxi pour l’hôtel où nous déposons nos affaires. Puis nous partons déjeuner, en face d’un campus de Politecnico Di Milano… pas celui que nous allions visiter.

 

 

20160427_135320.jpgNous y remarquons une ambiance festive : en effet, les Master reçoivent leur diplôme aujourd’hui même et les costards, pétards, champagnes et couronnes de laurier sont de sortie !

 

 

20160427_150939.jpgÀ 1530 LT nous retrouvons Paolo, un professeur du département d’aéronautique du campus de Bovisa pour la visite prévue. Nous commençons par le bâtiment de structures aéro et essais structures. Nous sommes étonnés par l’équipement dont dispose l’université. Nous pouvons observer différentes machines de test de fatigue, une installation de recherche visant à tenter de réduire le bruit et les vibrations en hélicoptère par une réduction active.

20160427_151118.jpgLe chercheur nous explique le principe et nous explique que les recherches n’ont pas été très concluantes jusqu’à présent. Les hélicoptères sont très présents dans la recherche à Polimi par les nombreuses commandes et financements d’Augusta Westland, un constructeur national d’hélicoptères.

 

La visite se poursuit et Paolo nous amène voir la soufflerie du campus. Celle-ci comprend 2 chambres de test. La première est, très vaste, débite de l’air à basse vitesse (50m/s) et est utilisée pour tester la prise au vent de voiliers, des éoliennes et des projets architecturaux milanais.20160427_154244.jpg

 

La second20160427_155758.jpge, au sous-sol,est plus destinée à l’aéronautique avec une chambre de test de “seulement” 4m*4m (tout de même de taille impressionnante par rapport à ce que nous connaissions). Elle permet de tester des maquettes entières (échelle réduite) ainsi que des morceaux taille réelle d’avions et hélicos.

 

Il est déjà 1630 LT et nous devons enchaîner sur la présentation. Celle-ci se termine environ une heure plus tard et, malheureusement, trop tard pour pouvoir visiter la dernière installation qui était prévue : les “crash-test” facilities.

Un peu déçus par cette nouvelle mais contents de cette visite très intéressante, nous rentrons à l’hôtel et après un rapide dîner nous préparons les navigations du lendemain avant d’aller nous coucher.20160427_174923
Les Euro Daltons 😉 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s